dimanche 6 juin 2010

COUDEKERQUE / OPERATION DYNAMO

En ces journées commémoratives du 70 ème anniversaire de l'Opération Dynamo Coudekerque honore les soldats Franco-Britanniques morts pour notre liberté et les victimes civiles restant soumises au destin de la providence en cette période sombre de l'histoire, car en mai et juin 40, cette commune a été dans l'entre de l'enfer.
Un moment d'émotion intense dimanche matin à Coudekerque lors du cérémonial commémoratif, Le Lieutenant Colonel Mariot étant l’un de ces acteurs lors des batailles qui se sont déroulées à Coudekerque-Village, Jean-Marie Vandenbroucke, premier magistrat de Coudekerque a évoqué lors de cette cérémonie du souvenir les faits d’armes du Lieutenant Colonel Mariot et de ces hommes ayant combattus à ces côtés.

C'est dans nuit du 30 mai au 1 juin 40 que les forces allemandes ayant franchi « le Pont à Moutons » forces le 1er bataillon du 137 ème régiment d'infanterie a se replier vers le Hameau des Neiges pour ensuite se replier à Galghouck vers la fin de la journée du 1 juin 1940. Le 2 juin le 7 ème G.R.D.I. commandé par le Lieutenant-colonel MARIOT, chef de corps et le 18 ème G.R.C.A subissant un échec lors de leur contre-attaque contre les forces allemandes se replie vers Coudekerque-Branche dans la nuit du 2 et 3 juin. La ferme des frères Baës au hameau des Neiges fut particulièrement touchée lors de ces batailles et les exactions des forces allemandes.

Le Lieutenant Colonel MARIOT sera fait prisonnier le 4 juin 1940 à Dunkerque avec son régiment. Il fut tué le 4 févier 1943 lors d’un bombardement. Les expositions présentées à la salle polyvalente Jean-Marie Vandenbroucke et celle présentée par l'association « Histoire et Patrimoine Culturel de Coudekerque » dans la salle polyvalente Jean-Marie Vandenbroucke vous en dévoileront d'avantage sur l'histoire des combats qui se sont déroulés dans ce village ainsi que les conférences de Laurent SOYEZ sur le 7 ème G.R.D.I et de Monsieur Yves SANCHES.

En ce dimanche maussade et orageux, les parapluies n’ayant pas suffit à arrêter cette cérémonie, les personnalités présentent n’ont pas hésitais à ce mouiller le maillot... car  nombreuses été celles-ci a commémoré à Coudekerque-Village ce mémorial dédié en l’honneur du Colonel Mariot mais aussi ne l’oublions pas en souvenir de ceux qui tragiquement sont morts, victimes civiles ou militaires qui, ou ont été sacrifiés pour la France lors de l’Opération Dynamo.

Afin de faire comprendre à notre jeunesse mais aussi d’en marquer le souvenir comment durant la dernière guerre mondiale et par la volonté d’un peuple et des combattants Franco-Britanniques déracinés de leur foyer ont péri pour leur Patrie en combattant l’oppression et la destruction d’un régime hitlérien. C’est en leur honneur mais aussi au nom de ceux qui ont combattus à ces côtés qu’un mémorial a été érigé ce jour en leurs mémoires et qui firent face à l’ennemi, fidèles à leur conception de la vie et de l’honneur en la présence notamment de la famille Vandame qui dès les premiers instants fes membres de cette famille furent sacrifié lors de l’invasion de la ferme familiale, car il est toujours bon de rappeler le courage d’une famille ayant fait face à l’adversité devant l’ambition sanguinaire d’un homme et d’une doctrine souhaitant asservir notre pays.

Les survivants mais surtout ceux n’ayant pas ou pu connaître ces terreurs guerrières doivent se montrer digne   de ceux qui ont tant donné lors de ces batailles ou de nombreuses victimes civiles ont subit également les horreurs de cette guerre. Leur gloire c’est d’avoir continué à lutter alors que rien ni personne ne leur commandait. Qui pense encore aujourd’hui à l’absurde, aux ambitions, aux querelles politiques, aux menaces ou aux périls de cette époque, et aux épreuves endurées pendant cette période tragique de notre histoire ?

Une réussite totale pour cette cérémonie patriotique, comment une aussi petite commune peut telle à l’instar  de celles ayant une ampleur démographique plus importante réaliser en l’honneur des combattants et des victimes civiles de l’opération dynamo réaliser une manifestation d'une telle ampleur. Bien que le Juste Imaginum puisse connaître près des trois quarts des personnes présentes, dû sûrement  à son ancien métier, il reste toutefois surpris de pouvoir réunir autant de personnalités ainsi que des portes drapeaux sous une pluie battante et persistante, mystère...

Le Juste Imaginum tient à remercier toutes les personnes qui, à quelque titre que ce soit, sont venues se joindre à cette cérémonie, marquant par leur présence, le souvenir certes, d’un moment tragique mais qui je l’espère portera pour les années futures les espérances de ne plus jamais entrevoir rien qu’un moment une telle tragédie.

Jean-Baptiste Marie Charles MARIOT  (informations transmises par Jean-Luc DURIEZ).

3 commentaires:

  1. D'après le site Mémoire des Hommes (http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/spip.php?page=mpf3945_fiche&id_tnqc=149628&debut_resultats=&lang=fr), ce serait le 04/02/1943 que serait décédé le Lt Cnel MARIOT sous un bombardement à NIENBURG (All.)

    Jean-Luc DURIEZ
    13002 MARSEILLE

    RépondreSupprimer
  2. Autre info contradictoire :
    http://oflag-xb.monsite-orange.fr/
    Ce site atteste un bombardement par avion anglais le 04/02/45 : Mémoire des Hommes pris en défaut ?

    JLD

    RépondreSupprimer
  3. Confirmation de la date de décès :
    http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=vxssbergere&lang=fr;pz=jean+pierre;nz=weisemburger;ocz=0;p=jean+baptiste+marie+charles;n=mariot

    RépondreSupprimer